Mise à jour 2015 - Voici les critères diagnostiques (dont les symptômes) du DSM-5 (1) pour le trouble de la personnalité paranoïaque (traduction libre de Psychomédia). Ces critères sont demeurés les mêmes que ceux du DSM-IV.

A. Méfiance soupçonneuse envahissante envers les autres de sorte que leurs intentions sont interprétées comme malveillantes, qui est déjà présente au début de l'âge adulte et est présente dans divers contextes, comme en témoignent au moins 4 des manifestations suivantes :

1. la personne s'attend sans raison suffisante à ce que les autres l'exploitent, lui nuisent ou la trompent ;
2. est préoccupée par des doutes injustifiés concernant la loyauté ou la fidélité de ses amis ou associés ;
3. est réticente à se confier à autrui en raison d'une crainte injustifiée que l'information soit utilisée de manière perfide contre elle ;
4. discerne des significations cachées, humiliantes ou menaçantes dans des commentaires ou des événements anodins ;
5. garde rancune, c'est-à-dire ne pardonne pas d'être blessée, insultée ou dédaignée ;
6. perçoit des attaques contre sa personne ou sa réputation, alors que ce n'est pas apparent pour les autres, et est prompte à la contre-attaque ou à réagir avec colère ;
7. met en doute de manière répétée et sans justification la fidélité de son ou sa conjoint(e) ou de son (sa) partenaire sexuel(le).

B. Ne survient pas exclusivement pendant l'évolution d'une schizophrénie, d'un trouble de l'humeur avec caractéristiques psychotiques ou d'un autre trouble psychotique et n'est pas dû aux effets physiologiques directs d'une affection médicale générale.

Les critères diagnostiques généraux d'un trouble de la personnalité doivent aussi être rencontrés.

(1) DSM-5, 5e édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (« Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders »), publiée par l'American Psychiatric Association en 2013.