L'image corporelle motive les femmes à fumer

La peur de prendre du poids compterait pour beaucoup dans le fait que plusieurs femmes fument encore, selon une recherche de l'Université du Michigan.

Une recherche antérieure avait déjà montré que 75% des femmes qui fument n'accepteraient pas de prendre plus que 5 livres (2.2 kilos) si elles cessaient de fumer. Près de la moitié ne tolérerait aucun gain de poids.
La nouvelle recherche, publiée dans la revue Addictive Behaviors, montre que les femmes qui fument ont tendance à moins correspondre à leur image corporelle idéale et sont davantage portées à faire des régimes et avoir des crises de boulimie que celles qui ne fument pas.

Il est connu que la cigarette supprime l'appétit, accélère le métabolisme au repos et aide ainsi au contrôle du poids, dit Cindy Pomerleau, professeure de psychiatrie et co-auteure de la recherche. Il n'est donc pas surprenant que les femmes qui ont de la difficulté à contrôler leur poids ou ne sont pas satisfaites de leur image corporelle soient portées à fumer, dit-elle.

Dans une étude précédente, publiée en août, l'équipe de recherche a montré que les femmes fumeuses qui avaient un surpoids lorsqu'elles étaient enfants étaient plus susceptibles d'avoir commencé à fumer au début de l'adolescence. Elles ont aussi des symptômes de sevrage plus importants lorsqu'elles essaient d'arrêter de fumer.

Toutefois, lorsqu'elles essaient sérieusement de quitter, les fumeuses ayant une plus grande préoccupation pour le poids ont autant de succès que les autres.

Les femmes qui sont très préoccupées par leur poids tendent à être aussi préoccupées par d'autres aspects de leur apparence, note Dr. Pomerleau. Ce que les femmes doivent comprendre, pense-t-elle, est que la cigarette a aussi un impact sur plusieurs aspects de l'apparence et de l'attrait. Elle a notamment un impact sur les rides, les cheveux, les ongles, les dents et l'haleine.

Par ailleurs, dit-elle, le fait d'arrêter de fumer a moins d'impact sur le poids que ce que plusieurs femmes craignent. Environ un quart gagnent moins que 5 livres (2.2 kilos) alors que la moitié gagnent entre 5 et 15 livres (6.5 kilos). Une femme sur 4 seulement prend plus que 15 livres.

Les recherches de l'équipe suggèrent que plusieurs femmes fumeuses partent avec une idée irréaliste du poids idéal, ce qui amplifie leurs craintes.

Alors que les régimes stricts ne sont pas recommandés, les femmes peuvent commencer immédiatement à re-balancer l'équation entre prise d'énergie et dépense d'énergie en ne remplaçant pas la nourriture par la cigarette et en augmentant leur activité physique. Mêmes de brefs exercices comme des étirements et la marche peuvent être efficaces pour distraire d'une envie de fumer et brûlent quelques calories.

Source: University of Michigan health System, News

Voyez également:

DOSSIER Beauté et image corporelle
DOSSIER Anorexie et troubles alimentaires
DOSSIER Comment s'y prendre pour perdre du poids sainement
DOSSIER Activité physique
DOSSIER Toxicomanies et dépendances

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Perdre du poids sainement et Arrêter de fumer.