Le médicament Lorcaserin (Belviq) pour maigrir efficace lors d'un essai clinique

Dernière actualité: Le lorcaserin (Belviq) autorisé aux É.-U.

Arena Pharmaceuticals a rapporté, au congrès annuel de l'Obesity Society, qu'un essai clinique de phase 3 de son médicament Lorcaserin (Lorqess, Belviq) pour maigrir augmentait la perte de poids, améliorait des marqueurs de risque cardiovasculaire (cholestérol, triglycérides) ainsi que les paramètres glycémiques et qu'il n'était pas associé à la dépression et aux idées suicidaires. Le laboratoire prévoit soumettre à la FDA une demande d'autorisation de mise en marché avant la fin de l'année.

Steven R. Smith et ses collègues ont mené cet essai sur 2 ans avec 3,182 participants, d'une centaine de centres aux États-Unis, dont le poids moyen était de 100 kilos et l'indice de masse corporelle de 36.2.
Les participants étaient assignés au hasard à un groupe prenant le traitement et un groupe prenant un placebo. Ils suivaient parallèlement un régime hypocalorique. Environ 55% des participants prenant le lorcaserin ont complété les 52 premières semaines d'essai comparativement à 45.1% de ceux prenant le placebo.

Parmi ceux qui n'ont pas abandonné, 66.4% de ceux prenant le médicament ont perdu au moins 5% de leur poids initial comparativement à 32.1% dans le groupe prenant le placebo. Et 36.2% ont perdu au moins 10% de leur poids comparativement à 13.6% dans le groupe placebo. Leur perte de poids moyenne était de 8.13 kilos comparativement à 3.36 kilos avec le placebo. L'effet secondaire principal était un mal de tête en début de traitement.

Lorcaserin agit comme un agoniste sélectif du récepteur C2 du neurotransmetteur sérotonine. Ce récepteur est présent notamment dans l'hypothalamus, une région impliquée dans le contrôle de l'appétit et du métabolisme. La stimulation de ce récepteur est associée avec le comportement alimentaire et la satiété.

Voyez également:

Psychomédia avec source: PR Newswire, communiqué d'Arena Pharmaceuticals