Ce test, l'Échelle de personnalité machiavélique, a été publié par les chercheurs en psychologie organisationnelle américains Jason J. Dahling et ses collègues (1). Ils ont proposé une nouvelle définition du machiavélisme afin de revitaliser l'étude de ce concept qui avait été plus ou moins abandonnée après une période active dans les années 1970 et 1980.

Le test mesure 4 composantes que comporte le machiavélisme selon leur modèle.

Le machiavélisme est vu comme un trait quantitatif, c'est-à-dire que tout le monde peut à l'occasion se conduire de façon machiavélique mais certains le font beaucoup plus que d'autres.

FAITES LE TEST(gratuit, sans inscription)

Récemment, le machiavélisme a été étudié comme constituant, avec le narcissisme et la psychopathie, une triade noire de la personnalité. Cette triade vise à décrire les personnalités nuisibles (qualifiées aussi d'aversives ou toxiques) socialement. Des chercheurs ont aussi suggéré que les traits de la triade sont insuffisants pour décrire ces personnalités et ont proposé une tétrade qui inclut le sadisme.

(1) Jason J. Dahling, Brian G. Whitaker, & Paul E. Levy (2009). The development and validation of a new Machiavellianism scale. Journal of Management. Traduction non validée de Psychomédia.

Psychomédia
Tous droits réservés