Regarder les gens hocher, incliner ou pencher la tête lorsqu'ils parlent ou chantent, sans les entendre, suffit-il pour comprendre quelles émotions ils éprouvent ? Une étude, publiée dans la revue Emotion, montre que ces mouvements sont très efficaces pour traduire l'émotion, même en l’absence de sons ou d’expressions faciales.

Steven R. Livingstone et Caroline Palmer, du Département de psychologie de l'université McGill, ont enregistré des volontaires pendant qu’ils parlaient ou chantaient en exprimant diverses émotions. Ils ont ensuite présenté ces vidéos à des spectateurs, en coupant le son et en dissimulant les expressions faciales de sorte que seuls les mouvements de leur tête demeuraient visibles, et leur ont demandé d’identifier les émotions exprimées.

Les gens pouvaient identifier les émotions avec une remarquable précision en observant uniquement les mouvements de la tête. Alors que ces mouvements pour exprimer la joie et la tristesse étaient différents, ils étaient remarquablement similaires pour ce qui est de la parole et du chant, notent les chercheurs.

Ces résultats pourraient mener à des applications telles que des systèmes automatisés de reconnaissance des états émotionnels ou encore l’ajout de mouvements expressifs de la tête pour rendre les robots humanoïdes plus réalistes et approchables, note la professeure Palmer. Des robots expressifs pourraient assumer de nombreuses fonctions, particulièrement lorsque les communications face à face sont importantes, comme c’est le cas au comptoir d’accueil des hôtels ou pour la prestation de soins aux personnes âgées.

Psychomédia avec sources : Univerté McGill, Emotion.
Tous droits réservés