Un plus gros cerveau lié à une plus grande taille chez les chiens confère-t-il une plus grande capacité mentale ?

Stanley Coren, du Département de psychologie de l'Université de la Colombie-Britannique, s'est posé la question, rapporte-t-il sur Psychology Today, lorsqu'il a analysé les données qui ont servi de base à son livre The Intelligence of Dogs dans lequel il a classé l'intelligence de 120 races de chiens.

Chez les chiens se situant dans les 20 % les mieux classés pour leur intelligence, il n'y avait qu'une seule petite race (le Papillon, qui est un épagneul d'environ 3,6 kg).

Une étude publiée en janvier 2019, dans la revue scientifique Animal Cognition, confirme que les grandes races auraient en moyenne de meilleures capacités mentales, rapporte-t-il.

Daniel Horschler de l'École d'Anthropologie de l'Université de l'Arizona à Tucson, et ses collègues ont recueilli les résultats de tests cognitifs, réalisés à domicile par les propriétaires de plus de 7000 chiens de pure race de 74 races. (Les 20 races de chiens les plus populaires - France, Canada, États-Unis)

Les races ayant un plus gros cerveau ont obtenu, en moyenne, des résultats significativement plus élevés à des tests de fonctions exécutives telles que la mémoire à court terme et la maîtrise de soi.

Mais les relations entre le poids du cerveau et d'autres mesures cognitives variaient considérablement, ce qui corrobore l'hypothèse que l'augmentation du poids du cerveau est liée au développement de fonctions cognitives (exécutives) qui peuvent différer d'une race à l'autre, concluent les chercheurs.

Pour plus d'informations sur la psychologie des chiens, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : Psychology Today, Animal Cognition.
Tous droits réservés.