À l'approche des rencontres des fêtes, l'American Psychological Association (APA) présente quelques conseils pour naviguer à travers les conversations difficiles qui peuvent survenir.

Les conversations difficiles sur des sujets délicats « peuvent mettre à rude épreuve toute relation, que ce soit avec des amis ou des connaissances, des collègues, des membres de la famille ou même un conjoint ».

« Savoir ou découvrir que vous avez des idéologies ou des croyances différentes de celles de personnes qui vous tiennent à cœur peut être inconfortable, surtout si vous êtes en conversation sur ces sujets. »

Il est important d'avoir des façons saines de discuter, mais aussi d'être attentif au moment où la discussion dégénère et devient improductive, souligne l'association.

Elle présente quelques conseils pour orienter la conversation dans une direction plus positive :

Trouver les domaines où vous êtes d'accord

Vous pouvez être en désaccord avec quelqu'un, mais au lieu de réagir fortement, écoutez l'autre activement pour identifier ce qui est important pour elle. Vous pouvez avoir des idées différentes sur un sujet, mais avoir des préoccupations communes. Vous constaterez peut-être qu'en discutant de points de vue communs, les zones de désaccord seront moins intenses et votre stress pourrait diminuer.

Être ouvert et aimable

Évitez la polarisation du langage et les attaques personnelles. Évitez d'avoir des conversations sur des sujets sensibles tôt le matin ou juste avant un événement important. Essayez d'être attentif à vos paroles et à votre ton et de ne pas laisser la conversation devenir hostile ou combative.

Rester calme lorsque les tensions montent

En vous préparant avant une conversation à la façon dont vous pourriez réagir, vous augmenterez votre conscience de vous-même et vous aurez peut-être plus d'options si vous voulez désamorcer la tension. Si vous avez tendance à réagir rapidement dans une conversation animée, il peut être utile de prendre du recul et de vous rappeler d'être calme. Essayez de prendre de grandes respirations lorsque vous vous énervez ou changez poliment de sujet de conversation.

Avoir des objectifs de conversation

Comprendre vos objectifs lorsque vous communiquez avec les autres peut être utile. Il est important de déterminer ce que vous espérez obtenir de la conversation. Est-ce que vous voulez que la personne change d'avis ou simplement entendre et mieux comprendre son point de vue ? L'établissement d'objectifs faciles à atteindre aide à apaiser les tensions au cours d'une conversation.

Accepter de ne pas pouvoir changer l'avis de l'autre personne

Reconnaissez que vous ne serez peut-être pas en mesure de changer son point de vue. Profitez de la conversation pour partager votre perspective et non pour convaincre qui que ce soit que votre point de vue est le meilleur.

Accepter le désaccord

Vos opinions et croyances personnelles vous rendent unique. Il peut être difficile d'accepter qu'un être cher ou un ami puisse avoir des idéologies opposées à la vôtre, mais la compréhension de ses points de vue contribuera à des relations saines.

Savoir quand mettre fin à la conversation

Si la conversation n'a pas abouti à une résolution, une solution peut-être de trouver un moment approprié pour mettre fin à la discussion de façon pacifique, en changeant de sujet ou en suggérant une autre activité, tout en renforçant le maintien de la relation avec la personne. Même s'il n'y a pas eu d'entente, continuez à participer à des activités que vous appréciez ensemble.

Être proactif

Il peut être utile, si possible, de prévoir des activités et sujets de conversation rassembleurs.

Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : American Psychological Association.
Tous droits réservés