Disparité régionale dans les prescriptions de Ritaline en Suisse

La prescription de Ritaline ou d'autres médicaments psychostimulants à base de méthylphénidate est en constante augmentation en Suisse, selon une étude de la caisse maladie Helsana publiée dans le Bulletin des médecins suisses. L'étude, qui portait sur les années 2006 à 2009, montre des différences entre régions linguistiques dans la prescription de ces médicaments.

En 2009, quelque 5100 assurés de Helsana recevaient de la Ritaline ou un autre médicament similaire contre les troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), ce qui représente une augmentation de 42% par rapport à 2006.

Extrapolé à l’ensemble de la Suisse, cela représente 29 000 personnes prenant ce type de médicaments en 2009. La plupart sont âgées de 7 à 18 ans. Les garçons sont 3 fois et demi plus nombreux que les filles. Chez les moins de 6 ans, environ un garçon sur 1000 recevait du méthylphénidate.

L'augmentation est jugée «modérée» et laisse supposer «une pratique de prescription raisonnable», commentent les auteurs.

Il existe une grande disparité entre les différentes régions, montre l'étude. La proportion d’assurés recevant de la Ritaline est environ 5 fois plus faible au Tessin qu’en Suisse romande et alémanique.

Voyez également:

Swissinfo.ch
Tous droits réservés