Risque d'autisme accru chez les enfants nés prématurément

Le risque d'autisme est plus important chez les enfants nés prématurément, selon une étude, financée par le National Institute of Mental Health américain, publiée dans la revue Pediatrics.

Jennifer Pinto-Martin de l’Université de Pennsylvanie et ses collègues ont mené cette étude avec 862 enfants pesant à la naissance entre 500 g et 2 kg. Ils ont été suivis jusqu’à l’âge de 21 ans. Chez ces enfants, 5 % ont reçu un diagnostic d’autisme comparativement à 1 % des enfants de la population générale.

  • Des études précédentes ont montré un lien entre faible poids à la naissance et problèmes moteurs et cognitifs. Selon l'étude Epipage publiée en mai 2010 par l'Institut français de veille sanitaire (InVS), les enfants prématurés présentent plus souvent que ceux nés à terme des "troubles du développement", notamment des déficiences motrices, sensorielles ou intellectuelles et des troubles du comportement.

Des études ont notamment déjà lié la prématurité et l'autisme à la pollution de la circulation routière:

Voyez également:

  • Psychomédia avec source: University of Pennsylvania School of Nursing. Tous droits réservés.