Les personnalités multiples de Sybil: un mythe créé lors d'une psychanalyse?

La fameuse "histoire vraie" de Sybil, aux 16 personnalités, qui a fait l'objet d'un livre et d'un film ayant connu un grand succès, a introduit dans la culture populaire le concept de personnalité multiple, aujourd'hui appelé trouble dissociatif de l'identité, caractérisé par la présence de plusieurs identités ou "états de personnalité" distincts qui prennent tour à tour le contrôle du comportement d'une personne.

La journaliste Debbie Nathan expose dans son livre Sybil Exposed, The Extraordinary Story Behind the Famous Multiple Personality Case que les personnalités de "Sybil", Shirley Mason, ne seraient pas apparues spontanément en conséquence de son enfance difficile, mais auraient été provoquées par un traitement "qui violait presque toutes les normes éthiques de la pratique pour les professionnels de la santé mentale".

Le livre ne passera pas inaperçu, commente Samantha Murphy dans le New Scientist, dans le contexte d'un débat qui a lieu depuis la fin des années 1990 à savoir si le trouble dissociatif de l'identité représente une maladie unique en soi, un artefact du trouble de stress post-traumatique ou est simplement le produit de thérapies. Un débat d'autant plus chaud, remarque-t-elle, qu'une nouvelle révision du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (1), le DSM-5, est en cours (dont la publication est attendue pour 2013).

La journaliste utilise des citations des transcriptions des séances de psychanalyse, extraites de journaux intimes de Mason, et des notes de Flora Schreiber, l'auteure du livre racontant l'histoire de Sybil, pour montrer que Mason se trouvait dans une dynamique où, recherchant l'attention et l'affection de la psychiatre, Cornelia Wilbur, elle allait dans un sens qui plaisait à cette dernière.

À un certain moment, Mason a écrit une lettre dans laquelle elle confessait à Wilbur qu'elle avait inventé ces personnalités. La psychiatre ayant rejeté la lettre comme un mécanisme de défense, Mason aurait poursuivi la charade pour ne pas perdre l'intérêt de sa thérapeute. Peu de temps après, les deux femmes auraient rencontré Schreiber qui aurait fait de l'histoire la légende connue aujourd'hui.

  • Le trouble dissociatif de l'identité est, selon la classification du DSM-IV, l'un de 5 troubles dissociatifs avec l'amnésie dissociative, la fugue dissociative, le trouble de dépersonnalisation et le trouble dissociatif non spécifié. Voyez: Quels sont les troubles dissociatifs?

Voyez également:

(1) Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Traduction française

Psychomédia Tous droits réservés.