Symptômes dissociatifs et personnalité multiple: des créations de la psychothérapie?

Les symptômes dissociatifs et le trouble dissociatif de l'identité, auparavant appelé trouble de personnalité multiple, semblent survenir le plus souvent quand une personne vulnérable rencontre un psychothérapeute dont les questions sont suggestives ou qu'elle est influencée par des représentations sensationnelles de la dissociation dans les médias. La recherche montre que les personnes ayant des vies imaginaires riches peuvent être particulièrement sensibles à ces influences.

Les problèmes de sommeil pourraient être un facteur qui contribue à la vulnérabilité de certaines personnes, selon une étude publiée dans la revue Psychological Science.

La croyance de la psychologie populaire est que le trouble de personnalité multiple puisse être développé pour faire face à des expériences traumatisantes du passé, en particulier l'abus sexuel dans l'enfance. Mais cette hypothèse n'est pas étayée par des preuves scientifiques, dit Steven Jay Lynn de l'Université de Binghamton, coauteur de l'étude. Beaucoup de gens souffrant de troubles dissociatifs disent avoir été maltraitées dans l'enfance, mais cela ne signifie pas que les abus ont causé ces troubles.

Une personne vulnérable peut être guidée par des thérapeutes qui utilisent l'hypnose ou posent des questions suggestives, comme "Y a-t-il une autre partie de vous à qui je n'ai pas parlé?". Avec ce genre de techniques suggestives, des personnes peuvent commencer à penser que leurs changements d'humeur, leur confusion, et leurs actions impulsives sont dues à des identités multiples.

Les recherches menées par Lynn et ses collègues suggèrent que les problèmes de sommeil peuvent être une des raisons pour lesquelles certaines personnes sont plus vulnérables à la dissociation et aux troubles dissociatifs. Dans une étude, 25 volontaires en santé, qui n'avaient pas dormi pendant une nuit, présentaient beaucoup plus d'expériences dissociatives.

Cela pourrait aider à expliquer un lien entre traumatisme et dissociation, car les traumatismes entraînent souvent une perturbation du sommeil. Un mauvais sommeil peut aussi altérer la mémoire et augmenter la suggestibilité, augmentant potentiellement l'impact des interventions suggestives. "Nous ne disons pas qu'il s'agit d'une explication complète ou définitive," dit le chercheur, ajoutant souhaiter seulement que cette possibilité soit davantage étudiée.

"Nous voulons éduquer les nombreux thérapeutes qui peuvent être fortement influencés par le modèle traditionnel de la dissociation (psychanalytique, ndlr) non seulement à penser autrement, mais à pratiquer autrement", dit Lynn. Les thérapeutes doivent "veiller scrupuleusement à éviter les approches suggestives, non seulement avec des gens qui peuvent être particulièrement vulnérables à ces procédures, mais avec toute personne qui cherche de l'aide." Et, met-il en garde, "si votre thérapeute essaie de vous convaincre que vous avez des personnalités multiples, vous devriez trouver un nouveau thérapeute."

Voyez également:

Psychomédia avec source: Association for psychological science. Tous droits réservés.