La consommation de soda liée aux comportements violents chez les adolescents

La consommation de boissons gazeuses sucrées (non "light" ou diète, sans édulcorants) chez les adolescents serait liée à un comportement agressif, selon une étude, publiée dans la revue Injury Prevention, menée auprès de jeunes de milieux défavorisés de Boston où la criminalité est beaucoup plus importante que dans les banlieues plus riches.

C'est dans le cadre d'une étude, menée avec 1 878 lycéens de 14 à 18 ans, portant sur le lien entre boissons gazeuses sucrées et obésité que David Hemenway de l'Université Harvard et ses collègues ont découvert une association avec la violence.

Les adolescents consommant plus de 5 canettes de soda par semaine, ce qui était de cas d'un tiers d'entre eux, avaient 9 à 15 % plus de risques de participer à des actions violentes que ceux qui en consommaient moins.

Parmi ceux qui ne buvaient pas plus qu'une cannette par semaine, 23 % avaient un couteau ou une arme, 15 % étaient violents envers leur petite amie et 35 % envers leurs pairs. Parmi ceux qui buvaient 14 canettes ou plus par semaine, 43 % possédaient une arme ou un couteau, 27 % étaient violents envers leur petite amie et 58 % envers leurs pairs. La violence envers les frères ou sœurs passait de 35 % à 58 %.

Le lien entre la consommation de soda et la violence était similaire au lien constaté entre les consommations de tabac et d'alcool et la violence. Les gros buveurs de soda avaient d'ailleurs aussi tendance à consommer de l'alcool et à fumer.

Il est possible que cette relation soit causale, explique le chercheur, mais il est aussi tout à fait plausible que ce lien ne soit qu'un indicateur d'autres causes. Parmi les explications possibles figurent un faible taux sanguin de glucose ou une alimentation déficiente en certains micro-nutriments qui amèneraient à consommer plus de soda et agiraient sur le cerveau.

Voyez également:

  • Psychomédia avec sources: Le Monde, Science Daily. Tous droits réservés.