Insuffisance cardiaque: une thérapie à base de cellules souches testée

Une société belge de biotechnologies spécialisée dans les thérapies cellulaires pour le traitement des maladies cardiovasculaires, Cardio3 BioSciences, a annoncé le traitement d’un premier patient avec une nouvelle thérapie à base de cellules souches.

Il s'agit d’une étude clinique de phase II/III destinée à évaluer la sécurité et l'efficacité de cette thérapie, appelée C-Cure, chez des personnes atteintes d’insuffisance cardiaque ischémique. Ce traitement sera administré en plus des traitements usuels. L’essai permettra également d’évaluer les conséquences socio-économiques de cette thérapie.

C-Cure est fabriqué à partir de cellules souches de la moelle osseuse du patient lui-même qui, en culture, donnent naissance à des cellules "cardiopoïétiques" capables de régénérer un muscle cardiaque en produisant de nouvelles cellules musculaires ayant les mêmes propriétés que les cellules perdues à la suite d’un infarctus.
Ce procédé a été développé aux États-Unis (Mayo Clinic) et en Belgique (Centre cardiovasculaire d’Alost). L'utilisation de cellules cardiopoïétiques pour le traitement d'une maladie cardiaque est une première mondiale.

Ces essais devraient être terminés dans deux ans. La commercialisation du procédé n’est pas prévue avant 2012.

Alors que de plus en plus de personnes souffrent d’insuffisance cardiaque grave, il n'y a actuellement aucun médicament qui guérit la maladie.

Psychomédia avec sources:
RTBF
Gazette du Laboratoire


Voyez également:

Les oméga 3 améliorent l'insuffisance cardiaque
Sclérose en plaques: efficacité d'un traitement par cellules souches