Un demi million de Françaises portent des implants mammaires

500 000 Françaises portent des implants mammaires. Elles n'étaient que 200 000 en 2003. Dans 8 cas sur 10, elles le font pour des raisons esthétiques et dans 2 cas sur 10, pour reconstruire le sein après une ablation.

30 000 femmes portent des prothèses en gel de silicone fabriquées par la société Poly implant prothèse (PIP) dont l'Agence des produits de santé (Afssaps) a annoncé, mardi le 30 mars, la suspension de la commercialisation et de l'utilisation.
Suite à une augmentation du nombre de ruptures de ces prothèses, relevée dans le cadre du dispositif de matériovigilance, l'Afssaps a effectué une inspection dans les locaux de la société et constaté qu'un gel de silicone différent de celui déclaré auprès des autorités sanitaires était utilisé. La substitution pourrait remonter à 2001 ou 2002. De plus, l'enveloppe de ces prothèses est plus perméable et laisse passer 30% plus de produit que les autres implants sur le marché.

L'Afssaps demande aux femmes ayant reçu ces implants de consulter leur chirurgien, afin qu'il leur prescrive une échographie. Un n° vert (0800 636 636) est également mis à leur disposition.

Voyez également:

Implants mammaires retirés: ruptures, gel non agréé, membrane perméable (France)
Cancer du sein, la reconstruction, pour quoi, pour qui?
DOSSIER Psychomédia: Beauté et image corporelle

Psychomédia avec sources:
Afssaps, Le Parisien