Les liens entre l'anesthésie, le coma et le sommeil mieux compris

L'état d'anesthésie ressemble davantage au coma qu'au sommeil, confirme une étude américaine publiée dans le New England Journal of Medicine.

Nicholas Schiff, du Weill Cornell Medical College à New York et ses collègues ont synthétisé les plus récentes études, y compris leurs propres travaux, concernant l'activité du cerveau pendant le sommeil, le coma et l'anesthésie.

Comprendre que les états d'anesthésie, de coma et de sommeil ont plus de points communs que de différences - qu'ils représentent un continuum d'activité des mécanismes de circuits communs - apporte de nouvelles façons d'appréhender chacun de ces états, dit Schiff.

L'un de ces circuit implique une boucle de rétroaction qui inhibe l'action pendant les rêves et une boucle qui relâche cette inhibition. Le somnifère Ambien (Zolpidem, Stilnox) et l'anesthésiant propofol agissent notamment sur le mécanisme relâchant l'inhibition (ils provoquent ainsi de l'agitation ou des comportements lors de certains stades de la perte de conscience ou de l'éveil). Étonnamment, disent les chercheurs, des cas ont été rapportés, avec le Zolpidem, de restauration de la communication et de la réactivité chez des personnes ayant de sévères lésions cérébrales. L'intégration de ces observations disparates au moyen d'un modèle de circuit commun est l'une des idées principales de cette étude.

Les chercheurs croient pouvoir cibler les processus de la perte de conscience et du retour à celle-ci pour développer de meilleurs médicaments pour le sommeil, l'émergence du coma et une anesthésie générale comportant moins d'effets secondaires. C'est en étudiant l'anesthésie générale - un processus qui peut être contrôlé, suivi et étudié - qu'ils comptent faire des progrès dans la compréhension de ces trois états cérébraux.

Voyez également:

Qu'est-ce que le coma? Quels sont les stades du coma?
Qu'est-ce qu'un coma artificiel?
Quels sont les stades (ou phases) du sommeil?

Psychomédia avec sources: Eurekalert, Radio-Canada

Tous droits réservés