La pilule contraceptive influence la mémoire émotionnelle

Les contraceptifs hormonaux peuvent modifier la mémoire des événements à teneur émotionnelle, suggère une étude publiée dans la revue Neurobiology of Learning and Memory.

Shawn Nielsen de l'Université de Californie à Irvine et ses collègues ont demandé à 34 femmes qui prenaient la pilule et à 35 femmes qui ne la prenaient pas de regarder un diaporama illustrant une histoire chargée émotivement ou une histoire semblable mais moins émotionnelle. Une semaine plus tard, ils leur ont demandé d'écrire ce qu'elles pouvaient se rappeler de l'histoire.

Les deux groupes se rappelaient mieux, en moyenne, l'histoire émotionnelle que celle qui était neutre. Mais, les femmes prenant la pilule se rappelaient mieux l'intrigue centrale, alors que celles qui ne la prenaient pas se rappelaient mieux des détails périphériques.

"Ce que nous avons constaté est un changement dans le type d'informations rappelées, pas nécessairement un déficit», précise la chercheuse.

Des études ont montré que plusieurs changements psychologiques interviennent au cours du cycle menstruel en lien avec les fluctuations des hormones sexuelles. La pilule modifie ces fluctuations et court-circuite ainsi une diversité de processus sur lesquels agissent ces hormones.

Voyez également:

New Scientist
Tous droits réservés