Qu'est-ce que l'anosognosie dont souffrirait Jacques Chirac?

Les journaux français font aujourd'hui des hypothèses sur la maladie qui sous-tend les symptômes dont est atteint Jacques Chirac, notamment la perte de mémoire. Symptômes qui le rendent l'ancien président, qui aura bientôt 79 ans, inapte à assister à son procès qui doit s'ouvrir mercredi.

Ces symptômes, résume Libération, pourraient résulter des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC), l'ancien président ayant été hospitalisé pour un AVC en 2005 alors qu’il était encore à l’Élysée), d’une démence vasculaire ou d'une maladie neurodégénérative comme la maladie d'Alzheimer.

L'ancien président, indique le rapport médical que s'est procuré le Journal du dimanche, souffre depuis plusieurs mois d’anosognosie.

Il s'agit d’une inconscience de la maladie. L'anosognosie survient assez fréquemment après un AVC, indique les spécialistes, et dans le cas de la maladie d’Alzheimer où la personne perd progressivement la conscience de ses troubles cognitifs. Il n'aurait ainsi pas conscience ou peu conscience de la perte de la mémoire.

Le terme anosognosie désigne aussi une inconscience d'une perte de capacité fonctionnelle dans des affections comme la cécité, l'hémiplégie (hémiasomatognosie dans laquelle la personne ne reconnaît pas comme sienne la moitié paralysée de son corps) ou le membre fantôme.

Un phénomène apparenté est celui de l'anosodiaphorie qui est une indifférence affective à son trouble.

Voyez également:

Libération, Vulgaris-médical
Tous droits réservés