La réglisse noire liée à de sérieux risques cardiovasculaires

La Food and Drug Administration (FDA) américaine met en garde contre une trop grande consommation de réglisse noire, surtout chez les personnes âgées de plus de 40 ans. Elle recommande de ne pas atteindre 60 mg par jour pendant 2 semaines. Il s'agit d'une recommandation conservatrice, les National Institutes of Health (NIH) ayant déjà estimé de leur côté que la consommation de 30 mg par jour pourrait être risquée. La mise en garde ne concerne que la réglisse noire. La réglisse se trouve dans divers types de bonbons et donne aussi son goût caractéristique au pastis (Ricard).

Une trop grande consommation peut entraîner, précise la FDA, des "anomalies du rythme cardiaque, ainsi que l'hypertension artérielle, l'œdème (enflure), la léthargie, et l'insuffisance cardiaque congestive. Les NIH ajoutent à cette liste la paralysie, les dommages cérébraux et la dysfonction érectile.

Pour une personne consommant beaucoup de sel, ou qui est atteinte d'hypertension, de maladie cardiaque ou rénale, aussi peu de 5 mg pourrait causer ces problèmes.

La réglisse interagit aussi avec plusieurs médicaments, compléments alimentaires et plantes médicinales, précise aussi la FDA.

La réglisse contient de l'acide glycyrrhizique qui peut faire chuter le taux de potassium dans l'organisme. Elle exerce aussi une action qui imite celle de l'hormone estrogène.

En 2008, dans un avis concernant les interactions entre aliments et médicaments, l'Afssaps indiquait que la réglisse augmente la pression artérielle et conseillait de limiter, ou mieux, d’abandonner sa consommation (bonbon ou boisson anisée sans alcool) en cas d’hypertension.