Les parfums d’intérieur sont une importante cause d'asthme et d'allergies

Bougies parfumées, désodorisants d’intérieur ou rafraichisseurs d’air diffusent des substances chimiques toxiques qui peuvent causer des symptômes d'allergie et aggraver des allergies existantes et l'asthme, ont mis en garde des conférenciers au Congrès de l’American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI). À mesure que ces produits gagnent en popularité et sont présents dans divers environnements, notamment au travail parfois, de plus en plus de personnes présentent de fortes réactions.

Le Dr Stanley Fineman, président de l'ACAAI, a notamment cité une étude publiée en 2009 dans le Journal of Environmental Health dans laquelle 31% des 2000 participants déclaraient des réactions aux parfums portés par d'autres personnes et 19% aux rafraichisseurs d’air (34% chez les personnes souffrant d'asthme).

Les parfums d'ambiance émettent plusieurs composés organiques volatils (COV) connus pour être allergènes (et cancérigènes pour certains). Même à des concentrations plus faibles que celles jugées acceptables, ils peuvent déclencher des symptômes d'asthme chez les enfants. À des concentrations plus fortes, ils peuvent causer des étourdissements, des maux de tête, une irritation des voies respiratoires et des yeux et même, troubles de la mémoire, indique le Dr. Fineman.

Même les produits qui se disent organiques, verts ou naturels et ceux qui ne sont pas parfumés émettent des substances chimiques dangereuses, précise-t-il.

Les parfums d’intérieur, souvent mis de l'avant comme ayant des vertus d'aromathérapie, sont de plus en plus utilisés non seulement lors d'occasions spéciales mais dans le quotidien, souligne-t-il.

Ces produits, ne sont pas assez réglementés de l'avis de plusieurs groupes de défense. En attendant, les consommateurs peuvent les boycotter ...

Voyez également:

Photo : Diffuseurs de fragrance

Psychomédia avec source: Medical News Today. Tous droits réservés.