Une étude, publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine, a examiné l'effet sur le sommeil de la caféine prise à différents moments de la journée. Cet effet était comparé à celui d'un placebo.

Christopher Drake de la Wayne State University et ses collègues ont mené cette étude avec 12 personnes en bonne santé et sans troubles du sommeil. Pendant 4 jours, elles prenaient 3 comprimés par jour : 6 heures et 3 heures avant le sommeil et au moment du coucher. Une de ces pilules contenait 400 mg de caféine, les deux autres, un placebo. Un jour sur 4 tous les comprimés étaient un placebo.

400 mg de caféine (soit l'équivalent de 1 à 3 tasses de café selon le format) pris au coucher, 3 heures et même 6 heures avant l'heure du coucher perturbait considérablement le sommeil.

Lorsque pris 6 heures avant d'aller au lit, le temps de sommeil mesuré objectivement était réduit de plus d'une heure. Mais les rapports subjectifs des participants suggèrent que ces derniers n'étaient pas conscients de cette perturbation de leur sommeil.

Le café de fin d'après-midi ou de début de soirée nuit au sommeil, souligne le chercheur, même si les gens n'en sont pas toujours conscients.

Psychomédia avec source : American Academy of Sleep Medicine.
Tous droits réservés