Plus de 90 % des maladies chroniques non transmissibles liées au vieillissement sont associées à une inflammation, indiquent les auteurs d'une étude, publiée dans Nature Medicine, qui montre que la caféine peut réduire cette inflammation et le risque cardiovasculaire.

David Furman de l'Université Stanford et ses collègues ont découvert une connexion entre l'âge avancé, l'inflammation systémique, les maladies cardiovasculaires et la consommation de café.

Ils ont analysé plusieurs données biologiques et médicales d'une centaine de personnes suivies pendant plusieurs années. Ils ont aussi étudié les mécanismes cellulaires impliqués en laboratoire.

Une activité inflammatoire spécifique était liée à une pression artérielle élevée et une rigidité des artères. Cette activité était réduite chez les participants qui consommaient plus de café.

Les tests de laboratoire précisaient des mécanismes par lesquels la caféine réduisait l'inflammation.

Plus de 1 000 articles ont montré que l'inflammation chronique contribue à de nombreux cancers, à la maladie d'Alzheimer et d'autres démences, aux maladies cardiovasculaires, à l'arthrose et même à la dépression, rapportent les chercheurs.

Psychomédia avec source : Standford Medicine.
Tous droits réservés.