Des chercheurs, dont les travaux sont publiés dans le British Journal of Nutrition (BJN), ont identifié des aliments qui peuvent prévenir l'inflammation qui contribue à de nombreuses maladies.

L'inflammation se produit naturellement dans le corps, mais quand elle agit anormalement ou dure trop longtemps, elle peut déclencher des processus de nombreuses maladies graves, dont le cancer, les maladies cardiaques, le diabète et la maladie d'Alzheimer.

Une alimentation riche en fruits et légumes, qui contiennent des polyphénols, protège contre l'inflammation. Les effets sur la santé des polyphénols dépendent de leur quantité et de leur biodisponibilité.

Sian Richardson et Chris Ford de l'Université de Liverpool ont, avec leurs collègues, examiné comment 31 polyphénols de différents fruits et légumes modulent la libération de cytokines pro-inflammatoires par les lymphocytes T du système immunitaire.

Les lymphocytes T sont un type de globules blancs qui circulent dans le corps et détectent les anomalies cellulaires et les infections. Ils contribuent aux cytokines, des molécules de signalisation, qui aident à la communication de cellule à cellule dans les réponses immunitaires et stimulent le mouvement des cellules vers les sites d'inflammation, d'infection et de traumatisme. Les cytokines sont modulées par la consommation de fruits et de légumes.

Certains polyphénols peuvent particulièrement aider à moduler la libération de cytokines. Ils sont dérivés des végétaux suivants :

  • l'oignon,
  • le curcuma,
  • le raisin rouge,
  • le thé vert,
  • la baie d'açai.

« Les personnes âgées sont plus sujettes à l'inflammation chronique et, pour cette raison elles peuvent particulièrement bénéficier de compléter leur alimentation avec l'isorhamnétine, le resvératrol, la curcumine et de l'acide vanillique ou avec des sources alimentaires qui génèrent ces molécules bioactives », concluent-ils.

Psychomédia avec sources : University of Liverpool, BJN.
Tous droits réservés