« Les médecins apprennent que l'une des meilleures façons de réduire l'inflammation n'est pas dans l'armoire à pharmacie, mais dans le réfrigérateur », rapporte le site de la Harvard Medical School dans un texte mis à jour en novembre 2018. « En suivant une alimentation anti-inflammatoire, vous pouvez combattre l'inflammation pour de bon. »

Que fait un régime anti-inflammatoire ? Le système immunitaire s'active lorsque le corps reconnaît tout ce qui est étranger, comme un microbe envahissant, un pollen végétal ou un produit chimique.

Cela déclenche souvent un processus appelé inflammation. Les accès intermittents d'inflammation dirigés vers des envahisseurs vraiment menaçants protègent la santé.

Cependant, l'inflammation persiste parfois, même lorsque le corps n'est pas menacé par un envahisseur étranger. C'est alors que l'inflammation peut devenir un ennemi. De nombreuses maladies majeures dont le cancer, les maladies cardiaques, le diabète, l'arthrite, la dépression et la maladie d'Alzheimer sont liées à l'inflammation chronique.

« De nombreuses études expérimentales ont montré que les composants des aliments ou des boissons peuvent avoir des effets anti-inflammatoires », explique le Dr Frank Hu, professeur de nutrition et d'épidémiologie au Département de nutrition de la Harvard School of Public Health.

Les aliments qui causent de l'inflammation

  • glucides raffinés, comme le pain blanc et les pâtisseries ;
  • rites et autres aliments frits ;
  • boissons gazeuses et autres boissons sucrées ;
  • viande rouge (hamburgers, steaks) et viande transformée (hot dogs, saucisses) ;
  • margarine, shortening et saindoux.

Les risques pour la santé des aliments inflammatoires

« Certains des aliments qui ont été associés à un risque accru de maladies chroniques comme le diabète de type 2 et les maladies cardiaques sont également associés à une inflammation excessive », explique le Dr Hu. « Ce n'est pas surprenant, car l'inflammation est un mécanisme sous-jacent important pour le développement de ces maladies. »

« Les aliments malsains contribuent également à la prise de poids, qui est elle-même un facteur de risque d'inflammation. Pourtant, dans plusieurs études, même après que les chercheurs eurent pris en compte l'obésité, le lien entre les aliments et l'inflammation est demeuré, ce qui suggère que le gain de poids n'est pas le seul facteur. »

Les aliments anti-inflammatoires

Une alimentation anti-inflammatoire, est-il indiqué, devrait inclure ces aliments :

  • les tomates ;
  • l'huile d'olive ;
  • les légumes à feuilles vertes, comme les épinards, le chou frisé… ;
  • les noix comme les amandes et les noix ;
  • les poissons gras comme le saumon, le maquereau, le thon et les sardines ;
  • les fruits comme les fraises, les bleuets, les cerises, les oranges, les pommes…

Le café, qui contient des polyphénols et d'autres composés anti-inflammatoires, peut également protéger contre l'inflammation.

Un régime alimentaire qui suit de près les principes de l'alimentation anti-inflammatoire, est le régime méditerranéen, qui est riche en fruits, légumes, noix, grains entiers, poisson et huiles saines.

Bénéfices des aliments anti-inflammatoires

En plus de réduire l'inflammation, une alimentation plus naturelle et moins transformée peut avoir des effets notables sur la santé physique et émotionnelle. « Une alimentation saine est bénéfique non seulement pour réduire le risque de maladies chroniques, mais aussi pour améliorer l'humeur et la qualité de vie en général », souligne le Dr Hu.

Pour plus d'informations sur l'alimentation et l'inflammation, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec source : Harvard Medical School.
Tous droits réservés.