Mis à jour, octobre 2021 - La description de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) des symptômes de la COVID-19, la maladie causée par le coronavirus SARS-Cov2, a évolué au cours des mois à mesure que des études ont permis de mieux les connaître.

Voici ces symptômes selon la mise à jour de novembre 2020 de l'OMS (la dernière à notre connaissance au 3 octobre 2021).

Quels sont les symptômes de la COVID-19 ?

Les symptômes les plus courants sont les suivants :

D’autres symptômes moins courants peuvent toucher certains patients :

  • perte du goût et de l’odorat
  • congestion nasale
  • conjonctivite (yeux rouges)
  • mal de gorge
  • maux de tête
  • douleurs musculaires ou articulaires
  • différents types d’éruption cutanée
  • nausées ou vomissements
  • diarrhée
  • frissons ou vertiges

Les symptômes de la forme grave de COVID-19 sont les suivants :

  • essoufflement
  • perte d’appétit
  • état confusionnel
  • douleurs ou sensation d’oppression persistantes dans la poitrine
  • température élevée (supérieure à 38 °C)

D’autres symptômes sont moins courants :

  • irritabilité
  • état confusionnel
  • altération de la conscience (parfois associée à des crises)
  • troubles anxieux
  • dépression
  • troubles du sommeil
  • complications neurologiques plus graves et plus rares : accidents vasculaires cérébraux, inflammations du cerveau, délire et lésions nerveuses

« Toute personne, quel que soit son âge, qui présente de la fièvre et/ou une toux associée à des difficultés à respirer ou à un essoufflement, des douleurs ou une sensation d’oppression dans la poitrine, ou une perte d’élocution ou de mouvement, doit immédiatement consulter un médecin », précise l'OMS.

Qu'arrive-t-il aux personnes qui contractent la COVID-19 ?

« Parmi les malades qui développent des symptômes, la plupart (environ 80 %) guérissent sans qu’il soit nécessaire de les hospitaliser. Environ 15 % des patients tombent gravement malades et nécessitent une oxygénothérapie, et 5 % des infections sont critiques et exigent des soins intensifs. »

« Les complications entraînant la mort sont notamment l’insuffisance respiratoire, le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), la septicémie et le choc septique, la thromboembolie et/ou une défaillance multiviscérale, provoquant des lésions au cœur, au foie ou aux reins. »

« Dans de rares cas, les enfants peuvent développer un syndrome inflammatoire grave quelques semaines après l’infection. »

Qui risque de développer une forme grave de la maladie ?

« Les personnes âgées de 60 ans et plus, ainsi que celles qui souffrent d’autres problèmes de santé (hypertension, problèmes cardiaques ou pulmonaires, diabète, obésité ou cancer) courent un risque plus élevé de développer une forme grave de la maladie. »

« Cependant, n’importe qui peut contracter la COVID-19 et tomber gravement malade ou mourir à tout âge. »

Plus d'informations sur le site de l'OMS : Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) : ce qu'il faut savoir

Pour plus d'informations sur la COVID-19, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec source : OMS.
Tous droits réservés.