Dernière mise à jour : 19 février 2013

L'American Psychiatric Association a approuvé définitivement le texte de la cinquième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ("Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders"), le DSM-5. Le manuel sera officiellement lancé lors du congrès annuel de l'APA en mai prochain. La dernière révision, le DSM-IV, date de 1994, avec des modifications mineures en 2000 (DSM-IV-TR).

Selon un communiqué de l'APA, des modifications majeures incluent l'abolition du système des "axes" (1) et une restructuration des groupes de diagnostics. Également, plusieurs des critères diagnostiques incluront ce qui a été appelé des évaluations dimensionnelles pour indiquer la gravité des symptômes (échelles de sévérité).

Les termes autisme et syndrome d'Asperger disparaissent. Les troubles qu'ils désignent sont désormais regroupés sous une seule appellation de trouble du spectre autistique qui inclut aussi les diagnostics actuels de trouble désintégratif de l'enfance et de trouble envahissant du développement non spécifié. Le degré de sévérité distingue ces troubles. Les experts assurent que les personnes qui reçoivent actuellement un diagnostic de syndrome d'Asperger continueront de recevoir un diagnostic et des services. (DSM-5: le syndrome d'Asperger ne disparaît pas mais change d'appellation)

Des nouveaux diagnostics seraient ceux d'hyperphagie boulimique ("Binge eating disorder") et de trouble d'accumulation compulsive ("hoarding"). Les traductions qui seront adoptées restent à voir.

Certaines des propositions controversées qui ont été adoptées seraient:

- La possibilité de poser plus tôt un diagnostic de dépression en cas de deuil (tout en conseillant aux cliniciens de faire la distinction avec le deuil normal).

- Le diagnostic de trouble disruptif avec dysrégulation émotionnelle ("disruptive mood dysregulation disorder") pour les enfants de plus de 6 ans qui présentent de fréquents accès de colère avec irritabilité chronique. Ce diagnostic viserait à réduire les surdiagnostics de trouble bipolaire chez les enfants.

Parmi d'autres changements:

- Les troubles d'abus de substance et de dépendance à une substance seront combinés en un seul trouble.

- Les critères du stress post-traumatique seront modifiés pour ajouter un quatrième groupe de symptômes aux trois existants. Ce trouble ne serait plus classé parmi les troubles anxieux mais constituerait une catégorie en soi.

- La catégorie troubles de symptômes somatiques remplace celle des troubles somatoformes.

Les 10 troubles de personnalité actuels sont maintenus. Les changements importants qui étaient proposés seraient relégués à la section du manuel qui présentent des définitions de troubles à l'étude (et qui ne seront pas utilisés cliniquement): La réforme des diagnostics de trouble de la personnalité est mise de côté.

(1) Le système des axes permet un diagnostic multiaxial: l'axe 1 regroupe les "troubles cliniques" (tels que les troubles de l'anxiété, de l'humeur, psychotiques…); l'axe 2: les troubles de la personnalité; l'axe 3: les affections médicales générales; l'axe 4: les problèmes psychosociaux et environnementaux; et l'axe 5: l'évaluation globale du fonctionnement.

Pour plus d'informations sur les modifications apportées par le DSM-5, voyez:

Psychomédia avec sources: American Psychiatric Association, Medscape, Medpage Today Tous droits réservés