Schizophrénie: l'apathie et le manque de motivation mieux compris

En plus des symptômes psychotiques (dont les hallucinations) qui caractérisent la schizophrénie, les personnes atteintes par la maladie ont aussi souvent des problèmes importants d'apathie et de manque de motivation. Une étude, publiée dans le journal BMC Psychiatry, suggère que ce manque de motivation est dû à un fonctionnement anormal du système dit "de récompense" du cerveau.

Dr Graham Murray de l'Université de Cambridge et ses collègues
ont étudié 18 personnes présentant un premier épisode de symptômes psychotiques. Ils ont comparé leurs performances avec celles de 19 participants en santé à un test de comportement motivé sur ordinateur.

Les participants prenaient part à un test de temps de réaction. Une récompense était accordée à chaque essai. Presque tous les participants du groupe de comparaison réagissaient plus vite lorsque la récompense était plus élevée. Ce phénomène bien documenté était observé chez moins d'un quart des participants schizophrènes, ce qui suggère une anomalie dans le traitement des incitations pour leurs actions.

Onze de ces participants prenaient des médicaments antipsychotiques atypiques, auxquels le manque de motivation des schizophrènes a souvent été attribué. Mais cette étude montre que ces médicaments n'avaient pas d'effet sur les résultats.

Il a déjà été suggéré que les problèmes de motivation des schizophrènes étaient une conséquence des effets à long terme du traitement ou de l'institutionnalisation. Mais étant donné que la recherche était réalisée avec de jeunes adultes aux premiers stages de la maladie, cela exclut cette possibilité.

"Les patients avec des symptômes psychotiques ont déjà des déficits de motivation la première fois qu'ils se présentent dans les service de santé", dit Dr Murray.

La prochaine étape dans la démonstration d'un lien entre le manque de motivation et le système biochimique de récompense du cerveau (qui implique la dopamine) sera de vérifier si la motivation peut être stimulée de façon sécure chez les personnes ayant des symptômes psychotiques en utilisant des médicaments, notamment des médicaments qui déclenchent la libération de dopamine, mais sans amplifier les autres symptômes.

Voyez également:

Le ginseng asiatique améliorerait les symptômes négatifs de la schizophrénie
Schizophrénie: les problèmes de mémoire peuvent contribuer aux idées délirantes
Prédire la schizophrénie
Qu'est-ce que la schizophrénie?
Quels sont les troubles psychotiques?
DOSSIER : Médicaments antipsychotiques

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Troubles psychotiques.