Des complications suite à la thérapie de libération (prônée par Zamboni) pour la sclérose en plaques

Des personnes atteintes de sclérose en plaques qui ont subi le traitement par angioplastie prôné par le médecin italien Paolo Zamboni (thérapie de libération) à l'extérieur du Canada ont subi de graves complications, indiquent des neurologues de l'Université de Calgary dans un article publié dans le Canadian Journal of Neurological Sciences.

Dre Jodie Burton et ses collègues ont suivi cinq personnes qui ont subi le traitement, qui consiste à débloquer des veines du cou à l'aide d'un ballonnet, et qui ont été traitées dans des hôpitaux de Calgary suite à des complications entraînées par le traitement.

Les complications incluent la formation de caillots, la migration du ballonnet, l'hémorragie, une lésion à un nerf crânien et la thrombose veineuse cérébrale qui est la formation de caillots dans les veines du cerveau.

Dans un cas, un homme de 26 ans qui est allé en Inde pour le traitement se retrouve avec des symptômes de la sclérose en plaques aggravés, des douleurs cervicales persistantes et des lésions nerveuses permanentes après que des stents surdimensionnés aient été insérés dans ses veines du cou.

"Nous incitons les patients et les fournisseurs de soins à être conscients des risques associés à ces interventions et à être vigilants en cas de complications", conclut l'étude.

Le mois dernier, un homme de Calgary a révélé que sa femme est morte après avoir reçu le traitement dans une clinique de Californie, indique le Toronto Star.

Le ministère de la santé de la province a annoncé le mois dernier un financement de 1 million de dollars pour une étude visant à documenter et suivre les expériences des personnes atteintes de SEP qui ont reçu le traitement pour déterminer sa sécurité et aider aux décision concernant les soins de suivi.

Voyez également:

The Gazette, Toronto Star
Tous droits réservés