Prévention de la sclérose en plaques: l'ajout de vitamine D dans l'alimentation suggéré

Des experts internationaux ainsi qu'une campagne soutenue par la MS Society in Scotland recommandent que l'alimentation soit fortifiée en vitamine D dans les pays situés à des latitudes nordiques afin de diminuer le nombre de personnes qui développent la sclérose en plaques.

Les niveaux de sclérose en plaques en Écosse sont parmi les plus élevés au monde (10 000 personnes sont atteintes) et plusieurs croient que la carence en vitamine D, liée au manque de d'exposition aux rayons du UVB du soleil, en est la raison.

George Ebers de l'Université Oxford estime que les données scientifiques sont suffisantes pour justifier une telle recommandation. Son équipe a publié, ce mois-ci, une étude montrant un lien génétique entre une rare incapacité de l'organisme à produire de la vitamine D et la sclérose en plaques.

Selon le ministre de la Santé, Harry Burns, toutefois, un consensus scientifique plus large serait nécessaire avant d'envisager une telle mesure. Il dit attendre les résultats, prévus pour 2014, d'une revue de la littérature scientifique menée par un comité gouvernemental britannique sur la nutrition. Un délai trop long, juge le Pr Ebers.

Le Canada figure également dans les pays où la prévalence de la maladie est très élevée.

Voyez également:

Illustration : Manque de lumière du soleil à Édimbourg

Psychomédia avec source: . Tous droits réservés.