Test d'orientation sexuelle: comparez vos résultats avec ceux des visiteurs de Psychomédia

La grille d'orientation sexuelle de Klein (1) inclut plusieurs aspects de l'orientation sexuelle autres que les comportements sexuels. L'orientation sexuelle y est conçue comme une combinaison de sept caractéristiques qui ne sont pas des états déterminés une fois pour toutes mais qui peuvent évoluer dans le temps. Un intérêt de la grille est ainsi de présenter une occasion de s'interroger sur diverses composantes du phénomène.

Ces caractéristiques sont: l'attirance sexuelle, les comportements sexuels, les fantasmes, la préférence émotionnelle (se sentir proche, à l'aise), la préférence sociale (préférence de contacts sociaux avec les hommes ou les femmes), l'identité sexuelle de la communauté dans laquelle la plus grande partie du temps est passée (communauté gay, lesbienne ou hétérosexuelle) et l'identification sexuelle personnelle.
La femme bisexuelle: étape, transition ou orientation stable?
Les résultats présentés ici ne résultent pas d'une recherche scientifique visant à décrire l'ensemble du phénomène dans la population. Il ne s'agit que de la description de ce que certains visiteurs, non choisis aléatoirement mais anonymes, ont répondu au test.

Chez les 7056 personnes qui ont rempli le test au complet, 75% étaient, selon les critères de cette grille, hétérosexuelles, 17% étaient bisexuelles et 8% gays ou lesbiennes.

L'orientation avait varié dans le temps chez une proportion significative des répondants. Alors que 80% d'entre eux correspondaient aux critères de l'hétérosexualité dans le passé, la proportion était de 70% dans le présent.

Cette diminution de 10% de l'hétérosexualité dans le temps correspondait à une augmentation de 10% pour les autres orientations: une augmentation de 2% de la bisexualité (passant de 14% dans le passé à 16% dans le présent) et une augmentation de l'homosexualité de 8% (passant de 6% à 14%).

Les résultats montrent une proportion de changement d'orientation beaucoup plus importante chez les personnes bisexuelles et homosexuelles. Chez ces dernières, il y a aussi une plus grande variabilité de ce que serait l'orientation idéale.

Chez les personnes hétérosexuelles dans le présent, 96% l'étaient dans le passé alors que 4% étaient bisexuelles et 0.2% homosexuelles. Le maintien de cette orientation représentait l'idéal pour 89% d'entre elles alors que la bisexualité serait l'idéal pour 11%.

Chez les personnes bisexuelles ou homosexuelles dans le présent, un peu plus du tiers seulement avaient la même orientation dans le passé (36% pour les bisexuelles et 38% pour les homosexuelles).

Pour ce qui est des autres deux tiers, chez les personnes bisexuelles l'orientation dominante dans le passé était hétérosexualité (60% contre 3% pour l'homosexualité). Alors que chez les personnes homosexuelles, l'orientation du passé est plus partagée: bisexualité pour 37% d'entre elles et hétérosexualité pour 24%.

Pour ce qui est de l'orientation idéale ou souhaitée dans le futur, une moins grande ambivalence est constatée chez les personnes homosexuelles que chez les bisexuelles. Ces dernières souhaitaient maintenir leur orientation dans une proportion de 58% alors que les homosexuelles étaient 73% à souhaiter maintenir leur orientation.

Les personnes bisexuelles étaient 28% à trouver l'hétérosexualité plus souhaitable et 14% préférer l'homosexualité. Les homosexuelles étaient 18% à trouver plus souhaitable d'être bisexuelles et 9% d'être hétérosexuelles.

Rappelons que ces résultats sont fournis avec toute réserve sur leur représentativité. Alors qu'ils ne peuvent être représentatifs des proportions des différentes orientations dans la population générale, les variations au sein de chaque orientation peuvent potentiellement être plus représentatives des dynamiques dans chaque orientation.

(1) Source: Klein, Fritz, MD. The Bisexual Option, Second Edition. Binghamton, NY: The Haworth Press, 1993. Cette grille est une extension de la célèbre grille de Kinsey.


Grille d'orientation sexuelle de Klein

Voyez également:

La femme bisexuelle: étape, transition ou orientation stable?
Plus de bisexualité chez les femmes, plus d'homosexualité chez les hommes
Les relations des couples gays, lesbiens et hétérosexuels comparées
DOSSIER : Couple et sexualité