Les ingrédients secrets des meilleurs baisers

Des chercheurs ont présenté leurs études sur l'amour et la sexualité et, plus spécifiquement, sur les effets du baiser au congrès annuel de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS) qui s'est tenu cette semaine.

La salive peut contribuer à augmenter le désir sexuel, selon Helen Fisher, anthropologue à l'Université Rutgers, car elle contient de la testostérone.

Plus de 90% des sociétés humaines échangent des baisers, dit-elle. Ce comportement est aussi présent chez certains primates et d'autres espèces animales. Embrasser répond à un instinct naturel pensait Charles Darwin.
"Je crois que trois systèmes cérébraux distincts ont évolué pour favoriser l'accouplement et la reproduction, explique-t-elle. Un premier est la libido ou le désir sexuel. Un second est l'amour romantique (l'exaltation, la pensée obsessionnelle, ...) et un troisième est l'attachement (le sentiment de calme et de sécurité éprouvé avec un(e) partenaire à long terme)", dit-elle.

"Alors que fait un baiser? Il y a un échange de testostérone qui aide à provoquer le désir sexuel. Si c'est excitant, cela élève la dopamine, qui est associée à l'amour romantique. Et si cela élève l'ocytocine, cela déclenche le système de l'attachement. Alors, chacun des trois systèmes peut être activé par le baiser."

Embrasser est une façon d'évaluer un(e) partenaire potentiel(le), croit-elle. Dans une étude auprès de 1041 étudiants de niveau collégial, 66% des femmes et 59% des hommes affirmaient qu'ils avaient perdu l'intérêt pour une personne suite au premier baiser, rapporte Fisher.

De leur côté, la psychologue Wendy Hill et ses collègues ont observé des différences dans certains niveaux hormonaux chez 15 couples d'étudiants qui venaient de passer 15 minutes à écouter de la musique en se tenant la main ou à s'embrasser.

Les niveaux d'hormone du stress, le cortisol, étaient davantage diminués chez les hommes et les femmes qui s'étaient embrassés. Les niveaux d'ocytocine, l'hormone liée à l'attachement, n'étaient cependant augmentés que chez les hommes alors qu'ils étaient diminués chez les femmes.

L'environnement n'était peut-être pas assez propice au romantisme pour les femmes, croit la chercheuse. Dans sa dernière étude, elle a rehaussé l'ambiance d'une pièce retirée (sofa, fleurs, musique et chandelles électriques). Une baisse plus importante chez les hommes et les femmes de l'hormone de stress a été constatée, mais les résultats pour l'ocytocine sont toujours en cours d'analyse, a-t-elle expliqué aux journalistes au congrès du AAAS.

Une observation, qui doit cependant être confirmée par d'autres études étant donné notamment le nombre restreint de participants à cette étude, est que les femmes qui prenaient une pilule contraceptive avaient au départ des niveaux d'ocytocine plus élevés.

Voyez également:

La testostérone peut-elle améliorer une faible libido chez la femme non ménopausée?
L'ocytocine influence les comportements et le niveau de stress dans les couples
DOSSIER Psychomédia: Couple et sexualité

Psychomédia avec sources: Washington Post, Live Science