Le sommeil de l'enfant de 0 à 6 ans: combien d'heures? comment s'y prendre?

L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES, France) vient d'éditer un dépliant destiné aux parents d'enfants de 0 à 6 ans, intitulé « Dormir, c’est vivre aussi… ».

Il apporte des repères pour une meilleure compréhension du sommeil de l'enfant ainsi que plusieurs réponses aux questions que les parents peuvent se poser.

Le sommeil est un « moment de vie » à part entière au cours duquel le corps récupère et se régénère. Chez l’enfant le sommeil est particulièrement important. Dormir l’aide à grandir, à mémoriser ce qu’il apprend et à développer son cerveau.
En moyenne, le nouveau-né dort de 16 à 17h par jour; l’enfant de 3 ans 12h; l’enfant de 6 ans 10h et l’adolescent de 12 ans 9h.

Le meilleur signe d’un bon sommeil est la forme de l’enfant dans la journée. Un enfant qui ne dort pas assez est difficile à réveiller le matin, fatigué, somnolent et irritable dans la journée. Il fait des fautes inhabituelles à l’école, n’est pas attentif et a tendance à prendre du poids sans raison.

Dès la naissance, les parents participent à l’acquisition précoce des rythmes biologiques sommeil/éveil et nuit/jour de leur enfant.

Le dépliant répond à des questions telles que : Faut-il coucher l'enfant à heure fixe? Que faire quand il pleure? Doit-on le nourrir la nuit? Que faire en cas de terreurs nocturnes? Comment concilier le sommeil avec les rythmes scolaires? Il aborde les quatre moments clés du sommeil de l’enfant à travers des exemples et des situations concrètes :

- L’endormissement: il est important de savoir reconnaître les signes de l’endormissement (bâillements, frottement des yeux, pleurs sans motifs, ...) et de préparer agréablement le sommeil (jeux calmes, petit rituel, adoucir la séparation du coucher en réduisant le bruit pour un temps, ...).

- La nuit: l’une des particularités du sommeil du petit enfant est la présence de micro éveils physiologiques d’une durée de 1 à 10 minutes après chaque cycle de sommeil ; si les parents interviennent systématiquement par des bercements ou en donnant un biberon, l’enfant risque d’avoir besoin de ses parents pour se rendormir à chacun de ses réveils.

- Le réveil: il est conseillé de favoriser un réveil spontané. Pour y parvenir, la régularité des horaires de coucher et de réveil est très importante.

- Le sommeil dans la journée: une sieste est souvent nécessaire pour compléter la nuit de l’enfant au moins jusqu’à l’âge de 4 ans. Jusqu'à six mois, l'enfant a souvent besoin de trois siestes; de 9 à 12 mois, deux siestes; de 15 à 18 mois, d'une seule sieste au début de l'après-midi. A partir de 2 ans, une sieste de 2 heures à 2 heures et demie est recommandée. Elle ne doit pas être trop longue car sa durée réduit celle du sommeil de nuit. De 4 à 6 ans, certains ont besoin d'une sieste d'autres pas.

Consulter le dépliant

Voyez également:

Problèmes de sommeil chez les enfants, fréquents et inaperçus
Terreurs nocturnes, éveils confus, somnambulisme et cauchemars chez les enfants
Liens entre dépression et troubles du sommeil chez les enfants
Problèmes de sommeil chez les enfants : médicaments dans 80% des consultations!