Le stress et l'anxiété, même ponctuels, amplifient rapidement les allergies

Le stress et l'anxiété peuvent amplifier considérablement les réactions allergiques selon une étude présentée au congrès annuel de l'American Psychological Association. L'effet du stress semble persister de telle sorte que la deuxième journée d'une crise d'allergie est bien pire.

Plusieurs personnes souffrant d'allergies souffrent aussi d'asthme: 38% des gens souffrant de rhinites allergiques souffriraient également d'asthme alors que 78% des gens faisant de l'asthme font aussi des rhinites allergiques.
Jan Kiecolt-Glaser, Ronald Glaser et leurs collègues de l'Université d'état de l'Ohio ont recruté 28 hommes et femmes ayant des antécédents d'allergies saisonnières et de fièvre des foins.

Les participants passaient une demi-journée dans des conditions stressantes (faire un discours de 10 minutes devant des évaluateurs et du calcul mental sans crayon et papier) et, pour fin de comparaison, une journée dans des conditions neutres.

Comparativement à la condition non stressante, les réactions cutanées à des tests d'allergies après la condition stressante était augmentée de 75% chez les participants modérément anxieux et de 100% chez les participants très anxieux.

Ces derniers étaient également 4 fois plus susceptibles d'avoir une réaction amplifiée le lendemain du stress, indiquant une réponse qui se poursuit et se renforce pouvant ainsi éventuellement amener à réagir à de nouveaux allergènes. Cette réaction tardive, dit Gailen Marshall, co-chercheur, ne répond généralement pas aux formes les plus courantes de traitement des allergies telles que les antihistaminiques.

Les participants présentaient aussi d'autres indicateurs de réactions allergiques tels que des niveaux élevés de cytokines comme l'interleukin-6.

Voyez également:

FAITES LE TEST : Quel est votre niveau de stress?
Anxiété et santé physique
L'asthme causé par une seule utilisation par semaine de produits nettoyants

PsychoMédia avec source: Science Daily