Ce test, l'Échelle de coping proactif, développé par les psychologues Esther Greenglass, Ralf Schwarzer et Steffen Taubert (1), évalue les attitudes et les comportements concernant l'établissement et l'atteinte de buts.

Le coping (terme admis dans la langue française, de l'anglais "to cope": faire face) désigne traditionnellement les réactions et les stratégies d'une personne pour faire face à un stress, c'est-à-dire une situation qui est perçue comme débordant ses ressources et pouvant mettre en danger son bien être.

Le coping proactif, qui se démarque du coping réactif, vise à prévenir des stress futurs, à améliorer la qualité de vie et à atteindre des buts. Les personnes proactives ont une approche selon laquelle les choses peuvent aller bien non pas à cause de la chance ou de facteurs incontrôlables mais à cause des moyens qu'elles prennent. "La chance est ce qui arrive quand la préparation rencontre l'opportunité", souligne Greenglass (2), citant Elmer Letterman.

FAITES LE TEST

(1) Proactive coping scale faisant partie du Proactive Coping Inventory. Source: The Proactive Coping Inventory: A multidimensional research instrument. Greenglass, E. R., Schwarzer, R., & Taubert, S. (1999). Traduction Psychomédia. Cette traduction n'a pas fait l'objet d'une étude de validation. Elle n'est pas fournie dans un but de recherche ou clinique mais à titre d'information et pour favoriser la réflexion.

(2) Greenglass, E. (2002), Proactive coping. In E. Frydenberg (Ed.), Beyond coping: Meeting goals, vision, and challenges.

Psychomédia Tous droits réservés.