La conduite sous l'effet du cannabis est en hausse

Un rapport du Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies publié cette semaine nous apprenait que 4.8% des conducteurs canadiens déclarent avoir conduit dans les deux heures suivant la consommation de cannabis dans la dernière année. Il s'agit d'un pourcentage qui a doublé depuis 1989.
Les personnes ayant conduit sous l'effet du cannabis au cours de dernière année ont tendance à le faire régulièrement car le nombre moyen de cas autodéclarés était de 24,5. Les hommes étaient 3,6 fois plus susceptibles d'avoir conduit sous l'influence du cannabis que les femmes.

Des travaux de recherche externes mentionnés dans le rapport semblent aussi montrer que les jeunes fumeurs de cannabis pourraient ne pas se rendre compte que leur capacité de conduire est affaiblie, ou penser qu'elle est moins affectée qu'après avoir bu de l'alcool. De plus, de nombreux jeunes croient qu'il est difficile pour les policiers de dépister la présence de cannabis et de porter des accusations de conduite avec facultés affaiblies.

Selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), fumer un joint avant de conduire multiplie par deux le risque d'avoir un accident, et par quinze si vous avez en plus bu de l'alcool.

Selon une étude française parue dans le Forensic Science International en 2005, 39,6 % des jeunes qui meurent dans un accident de la route auraient fumé du cannabis dans les heures qui ont précédé l'accident.

Source:
CNW Telbec (Communiqués de presse)

Voyez également:

Cannabis, alcool et conduite automobile
Campagne de lutte contre le cannabis au volant lancée en France
Accidents de la route: Les ravages du cannabis chez les jeunes
Les contrevenants de la route sont peu conscients d'être un facteur de risque

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Toxicomanies et dépendances