L'alcool plus dommageable pour le cerveau des femmes

L'alcool endommage plus rapidement le cerveau des femmes que celui des hommes, selon une recherche publiée dans la revue "Alcoholism: Clinical and Experimental Research". Des recherches précédentes avaient déjà montré que l'alcool endommageait plus rapidement le foie et le coeur chez les femmes même avec une consommation moins grande.

Dr Barbara Flannery et ses collègues ont soumis 102 alcooliques, 78 hommes et 24 femmes, âgés de 18 à 40 ans (moyenne d'âge de 33 ans pour les hommes et de 30 ans pour les femmes), à des tests de mémoire visuelle, de raisonnement et de solution de problèmes.
Un groupe de comparaison de 68 hommes et femmes non-alcooliques a aussi été soumis aux mêmes tests. Avant de participer à ce test, tous les alcooliques s'étaient abstenus de boire de l'alcool pendant trois à quatre semaines.

Les performances des femmes alcooliques étaient plus faibles que celles des hommes malgré une histoire de dépendance à l'alcool en moyenne plus courte que les hommes et une consommation moins grande.

L'organisme de la femme métabolise l'alcool différemment de celui des hommes pour un poids équivalent, explique Dr Flannery. Une des raisons avancée est que les femmes ont moins d'eau que les hommes dans leur corps qui permet à ces derniers de mieux diluer les effets de l'alcool.

Des images du cerveau ont montré dans des recherches que l'abus d'alcool à long terme amène une diminution du volume de la région associée à l'apprentissage et à la mémoire. Au moins une recherche a montré que cet effet est plus marqué chez les femmes.

Il reste à voir, commente un spécialiste, si une consommation modérée à importante chez des gens qui ne sont pas alcooliques conduit au même déclin cognitif.

PsychoMédia avec source:
WebMd

Voyez également:

Comment reconnaître la dépendance à l'alcool?
Quels sont les symptômes de sevrage alcoolique ?
DOSSIER Toxicomanies

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Toxicomanies et dépendance