Cannabis: dommages au cerveau liés à une consommation importante

Une consommation importante de marijuana sur un long terme entraîne des dommages au cerveau, selon une récente étude australienne publiée dans les Archives of General Psychiatry.

Murat Yücel et ses collègues ont comparé 15 hommes (âgés en moyenne de 40 ans) ayant fumé plus de 5 joints par jour pendant plus de 10 ans à 16 hommes (âgés en moyenne de 36 ans) ne consommant pas de cannabis.
Des images du cerveau ont montré une réduction de volume de l'hippocampe, région du cerveau impliquée dans la régulation des émotions et de la mémoire, et de l'amygdale, impliquée dans la peur et l'agression. Le volume de l'hippocampe était réduit en moyenne de 12% et celui de l'amygdale de 7%.

L'usage du cannabis était aussi lié à des symptômes psychotiques, en-dessous du seuil diagnostique, de types schizophrénie et manie ainsi qu'à une moindre performance de mémoire verbale sans que cette dernière soit en corrélation avec le volume de l'hippocampe et de l'amygdale.

"Bien que l'usage modéré puisse ne pas avoir d'effet neurotoxique important, ces résultats suggèrent qu'une utilisation quotidienne importante est toxique pour les tissus du cerveau. Davantage d'études sont nécessaires pour déterminer le degré et les mécanismes des dommages à long terme ainsi que l'évolution de la récupération après l'abstinence", disent les chercheurs.

PsychoMédia avec source:
WebMD

Voyez également:

Quels sont les symptômes de sevrage du cannabis (marijuana)?
La marijuana détériore les habiletés cognitives avec le temps
Le cannabis augmente les risques de schizophrénie
DOSSIER : Addictions et toxicomanies

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Addictions et toxicomanies.