Tabac et mémoire

Le tabac augmente les risques de pertes de mémoire chez les adultes d'âge moyen selon une recherche de l'Inserm (1) publiée dans la revue Archives of Internal Medicine.

Dans une recherche portant sur 17 ans, des fumeurs avaient 37% plus de probabilité de présenter des déficits de la mémoire que ceux n'ayant jamais fumé et que les ex-fumeurs.
Le rôle du tabagisme dans le développement de la démence (ex. maladie d'Alzheimer) est difficile à vérifier, notent les chercheurs, parce que plusieurs fumeurs décèdent avant de développer la démence. Pour clarifier cette question, Séverine Sabia et ses collègues ont étudié le déclin cognitif chez des personnes d'âge moyen en utilisant les données d'une étude britannique avec 10300 fonctionnaires âgés de 35 à 55 ans entre 1985 et 1988.

Dix ans plus tard, environ 5400 participants ont été soumis à des tests de mémoire, de raisonnement, de vocabulaire et de fluidité verbale puis, cinq ans après, 4660 ont de nouveau été testés.

Après 10 ans, les fumeurs se trouvaient en plus grande proportion dans le cinquième le plus bas pour les résultats de mémoire, de raisonnement, de vocabulaire, de fluidité phonétique et de fluidité sémantique.

En ajustant le modèle de calcul pour tenir compte d'autres facteurs qui peuvent influencer le déclin des capacités mentales tels que les facteurs sociodémographiques, les comportements relatifs à la santé et diverses mesures de santé, seules les différences au niveau de la mémoire restaient significatives.

(1) Institut national de la santé et de la recherche médicale

PsychoMédia avec source:
Medpage Today

Voyez également:

Quels sont les symptômes de sevrage du tabac (nicotine)?
Champix (sevrage tabagique): risques diabétiques, cardiaques et psychiatriques
Arrêter de fumer est contagieux
DOSSIER: Addictions et toxicomanies: Tabagisme

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Arrêter de fumer.