Les boissons énergisantes modifient la perception des effets de l'alcool

Alors que les boissons énergisantes sont de plus en plus populaires, Éduc'alcool met en garde contre leur mélange avec de l'alcool.

Plus d'un tiers des jeunes de 18 à 24 ans consommerait régulièrement des boissons énergisantes et la moitié d'entre eux les mélangerait à de l'alcool, rapporte le quotidien La Presse. Dans les bars, les cocktails de type «vodka-RedBull» seraient très populaires.

Les boissons énergisantes, à base de taurine, caféine et autres stimulants, annulent les signaux du corps tels que bouche sèche, faiblesse, mal de tête, qui amènent normalement à cesser de boire, explique Hubert Sacy, directeur général d'Éduc'alcool.
Une étude brézilienne, publiée dans la revue Alcoholism: Clinical & Experimental Research, avait montré en 2006 que la combinaison du Red Bull avec l'alcool augmente l'impression de vigueur physique, améliore l'humeur et augmente l'euphorie. Bien que réduisant la sensation de fatigue et de somnolence, les capacités réelles de coordination motrice sont néanmoins sérieusement réduites. Les boissons énergisantes, précisaient les chercheurs, camouflent les effets dépresseurs de l'alcool.

Une recherche américaine, menée par Dr. Mary Claire O'Brien de l'Université Wake Forest, montrait en 2007 que les jeunes qui combinent boisson énergétique et alcool ont tendance à boire plus, à prendre plus de risque et à être plus nombreux à prendre le volant.

Voyez également:

Qu'est-ce qu'une consommation d'alcool? Alcoolémie légale au volant
Quels remèdes pour la gueule de bois?

Psychomédia avec sources: Cyberpresse, Science Daily.
Tous droits réservés.