GlaxoSmithKline investit dans le vaccin NicVAX pour arrêter de fumer

GlaxoSmithKline (GSK) a conclu un accord de licence avec Nabi Pharmaceuticals concernant le NicVAX, un vaccin expérimental pour le traitement de l'addiction à la nicotine et la prévention des rechutes dans le tabagisme.

Selon cet accord, GSK versera à Nabi un paiement initial de 40 millions de dollars et jusqu'à 500 millions de dollars par la suite en versements d'étapes pour le développement du vaccin.

Le vaccin NicVAX provoque la production d’anticorps qui se lient avec la nicotine contenue dans le sang, ce qui rend les molécules trop volumineuses pour traverser la barrière hémato-encéphalique et se rendre au cerveau. La nicotine n'agissant pas, la personne finit par cesser de fumer.
Parce que les anticorps circulent dans le sang pour une longue période, NicVax pourrait aussi être efficace pour prévenir les rechutes. (Voyez: Vaccin expérimental NicVAX pour arrêter de fumer: résultats d'un essai clinique)

Si les résultats des essais en cours sont positifs, le vaccin pourrait être sur le marché dans un peu plus d'un an, selon le quotidien britannique Daily Mail.

Deux autres laboratoires développent un vaccin anti-nicotine. CytosBiotechnology AG (Suisse) associé à Novartis prépare un vaccin baptisé Nic 002. Celtic Pharma a racheté le groupe Xenova qui développe le vaccin TA-NIC. Les essais cliniques de ces vaccins sont dans des phases moins avancées.

Psychomédia avec sources:
Daily Mail
Washington Post
Le Figaro


Voyez également:

Quelle est l'efficacité du Champix, médicament d'aide au sevrage du tabac?
Mises en garde contre les cigarettes électroniques (ou e-cigarettes)
DOSSIER Psychomedia : Arrêter de fumer