Des facteurs génétiques communs pour la consommation d'alcool et de cannabis

L'utilisation et l'abus d'alcool et de cannabis sont influencés par un même ensemble de gènes selon une étude publiée dans la revue Alcoholism: Clinical & Experimental Research.

En 2008, une importante étude a montré qu'aux États-Unis 41.8% des étudiants de dernière année du niveau lycée ou secondaire (12e année) rapportaient avoir fait usage de cannabis. Bien que la consommation pouvait être très occasionnelle pour plusieurs, 5.4% disaient consommer tous les jours, rapporte Carolyn E. Sartor de l'Université de Washington, coauteur de l'étude.
"L'ingrédient actif du cannabis, le THC, imite les cannabinoïdes naturels produits par le cerveau", explique Christian Hopfer de l'Université du Colorado. "Le système des cannabinoïdes est important pour l'apprentissage, la mémoire, l'appétit et la perception de la douleur. La plupart des utilisateurs de marijuana ne développeront pas d'addiction, mais environ 1 sur 12 le fera."

Les chercheurs ont mené cette étude avec 6,257 personnes, dont 2,761 paires de jumeaux, âgées de 24 à 36 ans.

Plusieurs des facteurs génétiques qui contribuaient à l'utilisation d'alcool contribuaient aussi à l'utilisation de cannabis. De même, les symptômes de dépendance à l'alcool et ceux de dépendances au cannabis étaient liés à certaines des mêmes influences génétiques. Pour l'alcool et le cannabis, la majorité des facteurs génétiques qui contribuaient à l'utilisation contribuaient aussi aux symptômes de dépendance.

"En d'autres termes, dit Hopfer, "les influences génétiques sur l'utilisation de drogues ne sont pas spécifiques aux drogues individuelles, mais semblent influencer une tendance générale à utiliser des drogues. Ce qui est important à noter parce qu'il y a une tendance à étudier les drogues séparément (alcool, tabac, cannabis, cocaïne, etc.).

"Le fait que très peu d'influences environnementales sur l'utilisation de l'alcool et du cannabis, ou sur les symptômes de dépendance, peuvent être attribuées à des sources communes indique qu'il peut y avoir des distinctions importantes entre les facteurs environnementaux qui influencent la consommation de ces deux substances", indique Sartor.

Psychomédia avec source:
Eurekalert
Tous droits réservés

Voyez également:

La consommation régulière d'alcool ou de cannabis liée à l'impulsivité
Le cannabis favoriserait la dépresssion et l'anxiété chez les adolescents