Syndrome d'excitation génitale persistante suite à un accident de Wii Fit (jeu vidéo)

Après avoir chuté d'un plateau de Wii Fit, Amanda Flowers, une britannique de 24 ans, serait atteinte du syndrome rare d’excitation génitale persistante.

La moindre petite vibration, explique-t-elle, de la machine à laver aux téléphones mobiles, produit un état d'excitation qui l'amènerait à avoir une dizaine d'orgasmes par jour.

Les critères diagnostiques pour ce trouble sont les suivants:

1- l'excitation génitale et clitoridienne involontaire qui persiste longtemps (heures, jours, mois) ;
2- l'excitation génitale physique ne disparaît pas après un ou plusieurs orgasmes ;
3- l'excitation génitale n'est pas liée à une impression subjective de désir sexuel ;

4- la sensation persistante d'excitation génitale est ressentie comme intrusive et indésirée ;
5- une détresse est associée avec l'excitation persistente.

Dans une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine en 2008, plusieurs examens physiques ont été menés avec 18 femmes néerlandaises atteintes du syndrome (scans par résonance magnétique du cerveau et du pelvis, analyse sanguine, etc.). Les chercheurs n'ont pu identifier de pathologie qui pourrait expliquer le syndrome. Une explication hypothétique parfois avancée est une atteinte du nerf pudendal.

Voyez également:

20 minutes.ch, Journal of Sexual Medicine
Tous droits réservés