Travailler beaucoup est lié à un risque plus élevé d'abus d'alcool

Travailler beaucoup est lié à un risque plus élevé d'abus d'alcool chez les jeunes adultes, selon une étude néo-zélandaise publiée dans la revue "Addiction".

Sheree Gibb de l'Université d'Otago et ses collègues ont analysé les données concernant près de 1000 personnes âgées de 25 à 30 ans, suivies pendant quelques années. Celles qui travaillaient 50 heures ou plus par semaine étaient de 1,8 à 3,3 fois plus nombreuses à avoir des problèmes liés à l'alcool (consommation abusive, dépendance - alcoolisme) comparativement à celles qui ne travaillaient pas.

Les taux étaient similaires pour les femmes et les hommes. Après 30 ans, la consommation d'alcool a toutefois tendance à diminuer, précise la chercheuse.

Cette dernière fait l'hypothèse que le lien entre longues heures de travail et consommation d'alcool puisse s'expliquer par le stress associé à ces heures et par les contacts avec les collègues. Dans certains secteurs, également, cela fait partie de la culture de boire avec les collègues ou les clients après le travail et, dans ces cas, la frontière entre travail et temps libre n'est pas toujours bien démarquée.

Voyez également:

Psychomédia avec source: Otago Daily Times
Tous droits réservés