Les suppléments de vitamines D recommandés pour protéger du cancer

La Société canadienne du cancer a décidé que la preuve scientifique était suffisante pour recommander la prise de supplément de 1000 UI de vitamine D durant l'automne et l'hiver comme arme efficace contre le cancer colorectal, du sein et de la prostate.

Cette nouvelle recommandation coïncide avec la publication d'une vaste étude réalisée
par des chercheurs de l'Université Creighton, du Nebraska, dans l'American Journal of Clinical Nutrition.

Il s'agit de la première étude clinique comparant l'administration d'un supplément de vitamine D à un placebo (produit inactif). Elle a été réalisée auprès de 1180 femmes âgées de plus de 55 ans. Elles recevaient quotidiennement soit un supplément de calcium combiné à 1100 unités internationales (UI) de vitamine D3, soit un supplément de calcium seul, soit un placebo.

Les résultats montrent clairement que la vitamine D diminue le risque de développer divers cancers. L'effet du calcium seul était presque similaire à celui du placebo, c'est-à-dire nul.

Plusieurs études épidémiologiques effectuées à l'aide de questionnaires cherchant à identifier les sources de vitamine D qu'absorbent les participants dans leur alimentation et visant à évaluer la durée de leur exposition au soleil ont révélé des corrélations entre la quantité de vitamine D et le risque de développer un cancer du sein, de la prostate ou du côlon. Mais dans ces études, il est toujours possible que les liens observés soient dus à autre chose que la vitamine D, par exemples, à d'autres habitudes de vie des gens prenant de la vitamine D.

Selon certains experts des suppléments d'au moins 1000 UI sont nécessaires pour obtenir une protection contre le cancer et d'autres maladies.

D'ailleurs une recherche, dans le cadre du Women's Health Initiative (WHI), dans laquelle 400 UI de vitamine D était administré à des femmes n'avait montré aucun effet significatif de la vitamine D sur le cancer colorectal.

La recommandation de Santé de Canada de 400 UI par jour serait ainsi complètement dépassée. Cette recommandation a été ajoutée dans la nouvelle version du Guide alimentaire canadien pour les personnes âgées de plus de 50 ans.

La vitamine D est une vitamine naturellement synthétisée dans la peau sous l'action des rayonnements UV du soleil. S'étendre au soleil de midi en maillot de bain pendant une période de 20 minutes permet de fabriquer entre 8000 et 10 000 UI.

La principale cause de carence est une exposition insuffisante au soleil et les personnes à peau foncée ont besoin de plus de soleil. Une carence en vitamine D provoque de la faiblesse musculaire, des douleurs musculaires ou de la fatigue chez l'adulte et un rachitisme chez l'enfant.

Source: Le Devoir

Voyez également:

Cancer: graines de lin, ginseng et cartillage de requin testés
Bientôt plus de décès dus au cancer qu'aux maladies cardiovasculaires

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Santé et bien-être