La vitamine D diminue le risque de cancer du sein, confirme une nouvelle étude

Voyez également: DOSSIER Psychomédia: Vitamine D et santé

La vitamine D réduit le risque de développer le cancer du sein, confirme une nouvelle étude publiée dans l'American Journal of Epidemiology.

Kristina Blackmore et ses collègues de hôpital du Mont Sinaï de Toronto ont comparé l'apport en vitamine D, provenant de l'alimentation et de l'exposition au soleil, chez 760 femmes atteintes d’un cancer du sein avec celui de 1135 femmes en bonne santé.
Des apports élevés de vitamine D étaient associés à une baisse de 24% du risque de cancer stimulé par les hormones oestrogène ou par les hormones progestérone, qui est le type de cancer du sein le plus fréquent.

Aucun lien n'a cependant été constaté entre l'apport de vitamine D et le risque de cancer du sein mixte (stimulé par les deux types d'hormones) et du cancer du sein non stimulé par les hormones. Des recherches supplémentaires avec un plus grand nombre de femmes atteintes de ces deux derniers types de cancer sont nécessaires pour vérifier si la vitamine D peut aussi être préventive dans ces cas.

Une recherche publiée plus tôt cette année a montré que, chez les femmes atteintes d'un cancer du sein, des taux sanguins adéquats de vitamine D augmentaient les chances de survie et protégeaient contre les métastases.

PsychoMédia avec source: National Institute of Health (US)

Voyez également:

La vitamine D: dans quels aliments, en quelle quantité?
Le thé vert a un effet anti-tumeur pour le cancer du sein
DOSSIER Psychomédia: Vitamine D et santé