Pourquoi les poissons gras préviendraient les problèmes cardiovasculaires chez les jeunes femmes?

La consommation régulière de poissons riches en oméga-3 diminuerait de façon importante le risque d'hypertension, de problèmes cardiaques et d'accident vasculaire cérébral (AVC) chez les femmes avant la survenue de la ménopause, selon une étude danoise publiée dans Hypertension: Journal of the American Heart Association.. Une explication pourrait être la prévention des caillots sanguins.

Marin Strom du Statens Serum Institut de Copenhague et ses collègues ont comparé les données concernant la consommation de poissons gras (tels que le saumon, le maquereau, la morue et le hareng) aux données d'hospitalisation chez 49 000 femmes de 15 à 49 ans suivies pendant 8 ans.

Celles qui consommaient régulièrement ces poissons avaient la moitié moins de risque d'être hospitalisées pour ces raisons et celles qui en consommaient deux fois par semaines avaient un risque réduit de 90%. Ce lien demeurait présent même en tenant compte dans les analyses d'autres facteurs tels que le tabagisme et le poids.

La chercheuse suggère aux personnes qui n'aiment pas consommer du poisson de prendre des compléments d'oméga-3 quoique, dit-elle, le poisson contient aussi d'autres nutriments importants pour la santé tel que le sélénium.

C'est en réduisant l'inflammation, les triglycérides (graisses dans le sang), la coagulation et les rythmes cardiaques irréguliers que les oméga-3 du poisson pourraient réduire les maladies cardiaques et le risque d'AVC, a expliqué à WebMD, JoAnn Manson de l'Université Harvard. Les problèmes cardiovasculaires qui se produisent chez les jeunes femmes sont dus à une augmentation du risque de coagulation, note-t-elle.

Une étude rapportée la semaine dernière montrait que la consommation de poisson pourrait protéger les capacités mentales et prévenir la maladie d'Alzheimer.

Ces deux études, de nature observationnelle, ne prouvent toutefois pas que les liens constatés soit de nature causale, faut-il noter. Il pourrait, en principe, être possible que d'autres facteurs non contrôlés expliquent le lien.

Voyez également:

Psychomédia avec source: WebMD. Tous droits réservés.

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

méfaits de la consommation de poisson

Cet article est très intéressant mais il existe aussi des données qui montrent que toutes les maladies dites "de société", dont les problèmes cardio-vasculaires et la maladie d'Alzheimer, mais aussi le cancer, l'obésité et le diabète, sont bien moins présentes chez les végétariens, qui ne mangent ni viande ni poisson, que chez les omnivores...

Par ailleurs, pour faire le plein de mercure et de métaux lourds (cancérigènes), n'hésitez pas à manger du poisson !

Enfin, il est irresponsable d'inciter les gens à manger du poisson alors que de nombreuses espèces sont en train de disparaître du fait de la surpêche !

Vous trouverez aussi des oméga-3 dans les graines et huile de lin, huile de colza, noix en tous genre, légumes verts, etc.

Notre avenir est végétarien.