Les charcuteries, notamment liées aux cancers gastro-intestinaux, devraient être évitées

Les viandes rouges et, de façon plus importante, les charcuteries, telles que saucisse, bacon, jambon et autres viandes froides, sont liées à un risque accru de cancer du pancréas selon une étude suédoise publiée dans le British Journal of Cancer.

Susanna Larsson de l'Institut Karolinska de Stockholm et ses collègues ont réalisé une méta-analyse de 11 études totalisant plu de 2 millions de personnes dont plus de 6 600 atteintes d'un cancer pancréatique.

Une portion de 120 g par jour de viande rouge augmentait le risque de cancer pancréatique de 30% chez les hommes mais pas chez les femmes. Les viandes transformées étaient plus fortement associées à un risque accru chez les hommes et les femmes: pour chaque portion quotidienne de 50 g de ces viandes transformées (une saucisse ou 2 tranches de bacon), le risque est augmenté de 19%.

Cette augmentation est probablement liée aux nitrites qui sont cancérigènes selon des études menées sur des modèles animaux, indiquent les chercheurs.

Des études précédentes ont montré un lien entre ces viandes et d'autres cancers gastro-intestinaux tels que le cancer colorectal.

Une étude, publiée en 2010 montrait aussi que 50 g par jour de charcuterie était associé à un risque accru de maladie cardiovasculaire et de diabète. Les viandes rouges fraîches et transformées comportent en moyenne la même proportion de graisse saturée et de cholestérol, soulignaient les chercheurs. Mais les viandes transformées contiennent 4 fois plus de sel et 50% plus de nitrates. Des études sur les animaux ont montré que les agents de conservation à base de nitrates favorisent l'athérosclérose et abaissent la tolérance au glucose, mentionnaient-ils. Les charcuteries et viandes transformées doivent être évitées, considéraient-ils.

Voyez également:

Psychomédia avec source: Medpage Today. Tous droits réservés.