Le fast-food favoriserait l'Alzheimer

Le fast-dood, qui est riche en sucre, en graisse et en cholestérol, favorise le développement de la maladie d'Alzheimer, selon une thèse de doctorat de l'Institut Karolinska en Suède.

Des souris ayant reçu pendant neuf mois une nourriture riche en graisse, en sucre et en cholestérol ont développé des anomalies cérébrales similaires à celles présentes chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.
La chercheure Susanne Akterin est ses collègues ont constaté, chez des souris modifiées génétiquememt, une augmentation du phosphate attaché aux protéines tau qui s'accumulent à l'intérieur des cellules nerveuses et les empêche de fonctionner normalement. Le cholestérol réduisait également les niveaux d'une autre substance, la protéine Arc, impliqué dans l'encodage de la mémoire.

Ces souris avaient d'abord été modifiées génétiquement afin d'imiter l'effet d'une variante d'un gène humain appelée apoE4, qui est un facteur de risque de la maladie et dont l'une des fonctions est de transporter le cholestérol.

Un apport élevé en graisse et en cholestérol, combiné à des facteurs génétiques, peut affecter plusieurs substances du cerveau et être une des causes de développement de la maladie d'Alzheimer, résume la chercheure.

Des recherches précédentes ont montré qu'un apport alimentaire relativement faible en antioxydants peut aussi augmenter le risque d'Alzheimer. Cette recherche a montré que deux antioxydants sont dysfonctionnels dans le cerveau des personnes atteintes d'Alzheimer, ce qui peut conduire à la mort des cellules nerveuses.

Psychomédia avec source:
Science Daily

Voyez également:

Le bon cholestérol pourrait protéger la mémoire
L'excès de sucre contribue au développement de l'Alzheimer
Alimentation, compléments et phytothérapie pour la prévention de l'Alzheimer
DOSSIER: Maladie d'Alzheimer et démences