Le régime méditerranéen pourrait prévenir la maladie d'Alzheimer

Une combinaison d'aliments est liée à un risque réduit de maladie d'Alzheimer, selon une étude publiée dans les Archives of Neurology.

Yian Gu et ses collègues de l'Université Columbia (New York) ont mené cette étude avec 2.148 personnes de 65 ans et plus, suivies pendant 4 ans. Durant cette période, 253 d'entre elles ont développé la maladie d'Alzheimer.
Une alimentation constituée de poisson, fruits, l'huile d'olive (accompagnant les salades), noix, tomates, volailles, légumes crucifères (épinards, légumes de couleurs sombres) ainsi qu'une faible quantité de produits laitiers, de beurre et de viande rouge, qui sont riches en graisses saturées, était liée à une réduction du risque de développer la maladie.

Cette combinaison d'aliments se rapproche du régime méditerranéen ou crétois.

Les chercheurs attribuent l'action bénéfique de cette alimentation aux vitamines B12 et E, l'acide folique (vitamine B9) et les acides gras omega 3 et 6. Par exemples, la vitamine B12 et l'acide folique peuvent réduire les niveaux sanguins d'homocystéine que des études ont lié au risque d'Alzheimer et la vitamine E serait bénéfique en raison de son pouvoir anti-oxydant. Les gras saturés, par contre, peuvent être liés à la démence et aux fonctions cognitives par le biais de l'athérosclérose, la thrombose ou l'inflammation.

Des études précédentes ont montré un lien entre plusieurs aliments et nutriments et le risque de maladie d'Alzheimer.

Voyez également:


Psychomédia avec sources: Food Consumer, BBC