L'exercice réduit les symptômes d'anxiété généralisée

Une étude, publiée dans la revue Psychotherapy and Psychosomatics, montre l'efficacité d'un moyen non médicamenteux de réduire les symptômes d'anxiété généralisée. Cette dernière est caractérisée par des inquiétudes excessives et incontrôlables, souvent accompagnée de symptômes psychologiques et physiques tels que fatigue, tension musculaire, irritabilité et troubles du sommeil.

Matthew Herring de l'Université Georgia et ses collègues ont mené cette étude avec 30 femmes sédentaires, âgées de 18 à 37 ans, ayant reçu un diagnostic d'anxiété généralisée.

Elles étaient assignées au hasard à participer à un groupe d'entrainement physique ou à faire partie d'un groupe de comparaison. L'entraînement physique consistait en deux sessions par semaine d'entraînement musculaire ou d'exercice aérobique (vélo stationnaire).

Toutes les participantes aux groupes d'entrainement physique ont connu une diminution des symptômes d'anxiété et des symptômes tels qu'irritabilité, tension, manque d'énergie et douleur. L'amélioration était plus importante dans le groupe d'entraînement musculaire.

La moitié des participantes de chaque groupe prenait des médicaments pour le traitement de l'anxiété. L'exercice était aussi efficace pour réduire les symptômes chez ces dernières, même celles qui répondaient peu à ces médicaments.

Des recherches futures avec un plus grand nombre de participants devront confirmer ces résultats et explorer les mécanismes sous-jacents à cet effet, concluent les chercheurs.

Voyez également:

Psychomédia avec source: PsychCentral. Tous droits réservés.