Autisme: la HAS publie un rapport sur l'état des connaissances (France)

La Haute autorité française de santé (HAS) a publié, mercredi le 24 mars, un "état des connaissances partagées" sur l'autisme et troubles envahissants du développement (TED), ou troubles du spectre de l’autisme. Elle répondait ainsi à une demande de la Direction Générale de la Santé (DGS) dans le cadre du plan Autisme 2008-2010¹. Ce rapport est une première étape avant l’élaboration de recommandations de bonne pratique.

Cet état des connaissances concerne la définition de l’autisme et des autres TED, les données épidémiologiques, les spécificités du fonctionnement d’une personne avec autisme ou autre TED, les outils validés de repérage, de diagnostic et de suivi de l’évolution.
La classification de référence des TED retenue est la classification internationale des maladies (CIM-10), qui identifie huit catégories de TED. Le Collège de la HAS constate qu'en ce qui concerne spécifiquement les TED, l’apport sur le plan clinique de la classification française des troubles mentaux de l’enfant et l’adolescent (CFTMEA-R) ne fait pas consensus. En effet, les termes « psychose précoce » utilisés dans cette classification ainsi que les termes « psychose infantile » et « psychose infantile précoce » sont contestés en raison des difficultés d’interprétation qu’ils entraînent.

Définir les TED dont l’autisme "n’est pas chose aisée car ces troubles peuvent revêtir différentes formes cliniques. Néanmoins, ils sont tous caractérisés par des altérations qualitatives des interactions sociales, des troubles de communication et du langage, et des comportements répétitifs."

Le diagnostic des TED est clinique. Des outils validés peuvent être utilisés pour structurer l’entretien avec les parents (ADI-R [Autism Diagnostic Interview – revised]) et compléter l’observation clinique de l’enfant (ADOS [Autism diagnostic observation schedule]).

Les spécificités de fonctionnement des personnes avec troubles envahissants du développement montrent une grande diversité et évoluent tout au long de la vie. Le projet personnalisé d’interventions est donc évolutif et repose pour chaque personne sur une évaluation fonctionnelle régulière de ses besoins et de ses ressources. La famille est dès le début un partenaire actif dans ce projet.

Toujours dans le cadre du plan Autisme 2008-2010, des recommandations seront élaborées dans le cadre d'un partenariat entre la HAS et l'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) sur les programmes et interventions chez l’enfant et l’adolescent en prenant en compte l’évaluation de leur efficacité. D’autres recommandations seront rédigées sur le diagnostic et l’évaluation des TED chez l’adulte.

Consulter le rapport sur le site de la HAS

Voyez également:

Plan autisme en France: méthodes comportementalistes, publication d'un référentiel des bonnes pratiques (janvier 2010)
Autisme et packing: avis du Haut Conseil de la santé publique (France, mars 2010)
Autisme: les premiers symptômes ne sont pas apparents avant six mois
Lien entre autisme et vaccin: The Lancet se rétracte, la célèbre étude était fautive
DOSSIER: Autisme et troubles envahissants du développement

Psychomédia avec source:
HAS